Paroles de dix femmes Historique Table des matières du livre Témoignages de lecteurs et lectrices Acheter ce livre English

Retour à l'accueil de Turbulences et résilience

" Et CIEL parlait, ce serait l'ENFER ? "

 

Enveloppée dans une épaisse couverture de silence et de non-dit, l'Église catholique confine une grande part de ses croyants/es à vivre dans l'anonymat. L'invisibilité a une histoire. C'est ce qu'on retrouve dans la première partie de ce livre; j'ai essayé de retracer d'où vient le discours réprobateur de l'Église et le fait qu'il soit élaboré par tradition masculine. La caractéristique de ce livre réside dans le fait que nous ayons rejoint une dizaine de femmes qui, de près ou de loin, ont un lien avec l'Église. À travers ces récits de vie, nous tentons de cerner différents aspects de l'invisibilité de ces femmes et les effets de cette occultation sur leur santé et leur spiritualité. Leur expérience nous confirme la possibilité de vivre une relation amoureuse en lien avec une foi profonde en Dieu. On y retrouve également des témoignages et des statistiques qu'on ose à peine dévoiler concernant le suicide de trop nombreux gais et lesbiennes. Nous avons trouvé une parole " autre " élaborée par des théologiennes et des théologiens, des agentes de pastorale et un évêque qui considèrent le lesbianisme comme étant une façon différente d'aimer. Pour nous, il apparaît urgent que les femmes, incluant les lesbiennes, trouvent leur place qui nous semble légitime dans la société et en particulier dans l'Église. Nous demeurons convaincues d'une possible évolution des mentalités. N'est-ce-pas le propre de la foi que d'espérer ?

À propos des auteures : qui sont Débora/Nicole Hamel et Judith ?

« La raison pour laquelle nous avions publié sous des pseudonymes est que le danger encouru de perdre nos emplois était trop grand. Comme nous ne voulions pas que cette recherche demeure elle aussi invisible, nous avons pris la parole en empruntant les noms de deux femmes de la Bible. Nous avions toutes deux été mariées à un homme et sommes mères. Conjointes depuis plusieurs années, nous avons traversé ensemble incompréhension, rejet, jugement et maladie. Débora/Nicole Hamel tient à dire que Judith l’a amoureusement accompagnée pendant le cancer qui aurait pu l’emporter. À la suite de cette maladie, en prenant conscience des liens qu’il pouvait y avoir entre l’invisibilité et ses conséquences, nous avons commencé une recherche, à propos de laquelle il y a peu d’écrits sur l’Église et les lesbiennes au Québec. Photo par Bruno Gagnon En dépit des souffrances liées aux pressions sociales et religieuses, nous pressentions qu’il y avait un grand potentiel de vie, autant dans nos expériences que dans celles des autres femmes que nous avons rencontrées. Cette publication est pour nous une réalisation réelle de fécondité de couple. »

Nicole Hamel, l'une des coauteures désignées par les pseudonymes Débora et Judith, est maintenant membre de l'Église unie du Canada.

À la suite d'une longue implication avec l’Église catholique pendant plus de 30 ans, elle a enfin trouvé un confort dans l'expression de sa foi, une place comme femme à part entière et la reconnaissance de sa vie de couple avec sa conjointe. Le 30 décembre 2004, Nicole Hamel/Débora et Judith se sont mariées. Ce fut le premier mariage civil et chrétien à l'Église unie St-Pierre de Québec .

 

La loi sur le mariage entre personnes de même sexe, mais...

Même si au Canada nous avons une loi civile qui nous permet de nous marier il reste cependant beaucoup de travail de sensibilisation à faire, particulièrement auprès des personnes qui se sentent déchirées entre leurs croyances religieuses et la réalité homosexuelle. Cette difficulté peut concerner la personne directement ou un/e proche : un parent, un frère, une sœur...
Voici une recherche qui a déjà apporté des éléments d'informations, de compréhension et même du réconfort à des personnes concernées .

Malgré que la recherche ait été faite auprès des femmes d'après les témoignages reçus, nous avons constaté qu'elle peut également s'appliquer à la réalité masculine.

Ce livre s'adresse :

  • À toutes celles et à tous ceux qui restent cachés à cause de leur orientation sexuelle.À tous leurs proches, parents et amis/es;
  • À toutes les personnes qui s'intressent au christianisme.
Par nos expériences et nos recherches, nous désirons aider toutes personnes dont l'orientation sexuelle et l'identité de genre sont différentes de la "norme établie" à sortir de l'ombre et à prendre leur place légitime dans la société. Nous souhaitons voir diminuer le nombre grandissant de suicides chez les individus de la communauté gaie.
Nous dénonçons le silence imposé à toutes ces personnes qui œuvrent au sein de l'Église et qui se taisent."

" Et CIEL parlait, ce serait l'ENFER? "

Nombre de pages=140
prix=$15.00. ( les frais postaux et la taxe(TPS) sont inclus )

Les Éditions AdA Inc. ne sont plus dépositaires des livres au Canada. Pour toute correspondance, adressez-vous par courriel à Nicole Hamel: nicolehamel@ccapcable.com

Pour obtenir L'amour entre femmes dans l'Église catholique, Veuillez imprimer et remplir ce formulaire puis nous le retourner à:

181 Chemin du lac est, Stoneham/Tewkesbury, Québec (Canada) G3C 2E4